Eglise paroissiale
8 cloches
carillon électrique
Un carillon "ferroviaire"... on trouve sur les grandes cloches, afin de les alourdir quand elles sonnent à la volée, des rails de chemins de fer, datant du PLM, et de la fin du XIXème siècle ! Cela n'a pas d'incidence sur le carillon lui-même ! Cet instrument fut équipé dès l'origine d'un clavier mécanique type "manches de brouette". Hélas, là aussi la fée électricité transformera ce carillon en grosse boite à musique inexpressive. C'est le fondeur Burdin de Lyon qui fournira les cloches à la demande du Curé Brondelle en 1864. Quelques rares auditions ont eu lieu fin XXème siècle, le carillon est muet depuis. Tessiture : Ré à Ré avec Fa dièse et Do dièse.