Taninges_clocher_20du_20museeEglise paroissiale
40 cloches - 3.500 kg
carillon manuel

Dans la plus vaste église de Savoie, et à fortiori, dans le plus grand clocher, a été réalisé un parcours de découverte sur l'art campanaire qui comprend : un petit musée, le clavier d'origine du carillon de Taninges (1939 et le premier clavier d 'études de 50 notes, construit par le Père de Louis Chavand en 1947), une salle d’audition installée dans la chambre du clavier et dotée d’un grand écran. On y trouve également une collection d’harmoniums. Le visiteur peut encore découvrir le beffroi illuminé en mélèze, vieux de près de 200 ans. Ce fut l'abbé Bastard-Boghain, homme d'exception, prêtre courageux, grand résistant, musicien, qui eut l'idée de faire un petit carillon de 15 cloches, il traversa les années noires. Le curé, passionné de tout, coucha sur un grand livre des dizaines d'airs de musique profanes et religieux, collectés dans la vallée du Giffre notamment. Le Curé partira en retraite et nul ne joua plus le carillon. En 1985, la commune décida de restaurer une première fois l'instrument avec une mécanique de type Broek System. Au fur et à mesure que les années passèrent, des cloches supplémentaires arrivèrent offertes par des mécènes locaux dont la cloche de l'an 2000, en hommage à l'abbé Bastard-Boghain. En 2004 la commune dote l’instrument d’un clavier au standard Européen de 50 touches et ajoute à nouveau une dizaine de cloches supplémentaires, portant le carillon à 40 cloches. Ce site est le cadre d’une importante activité de diffusion.
En savoir plus : www.carillonrhonalpin.fr

Taninges_les_20gradins_20de_20la_20chambre