Eglise paroissiale
8 cloches
carillon électrique
Ce carillon fut autrefois à traction mécanique, le vieux a malheureusement disparu. Composé de cloches de diverses époques : une sans nom, six sont des Paccard et une de chez Burdin. C'est le curé Robert, à Marlhes dès 1930, qui fut l'initiateur du carillon inauguré et béni le 5 septembre 1942. Malgré sa modeste composition et équipé d'un clavier électrifié placé dans la sacristie, c'est un haut - lieu de l'art campanaire dans le département. Peu de lieux auront vu et entendu autant de manifestations : des carillonneurs venus, par amitié envers celui qui oeuvre sans se décourager, Pierre Suzat, de 15 pays. Des expositions dont une, qui dura un mois, installée dans l'Eglise appelée "cathédrale du plateau", vu sa dimension. Citons également la venue, plusieurs fois, du carillon ambulant de la Région Nord Pas de Calais. Le rêve de tous est de retrouver la traction mécanique d'antan, de former des carillonneurs pour assurer la relève, et de compléter la tessiture actuelle avec 2 ou 3 cloches supplémentaires dont au moins une altération. Le carillon de Marlhes est celui qui est le plus joué dans le département avec celui de Notre-Dame à Saint Etienne, dont le titulaire est Jean Luc Perrot.