Chatenay_clavierEtudeEglise paroissiale
19 cloches - de 7 à 520 kg

Instrument classé au titre des Monuments Historiques le 4 juillet 1991
carillon manuel

Chatenay_BourdonL'église a été financée par le curé Théodore Combalot et consacrée le 31 octobre 1862. Il eut ensuite l'idée d'acquérir un carillon de 18 cloches qu'il commanda à la Maison Ernest Bollée au Mans. S'y ajouta une autre cloche du fondeur Lyonnais Valette. Un clavier mécanique, sans pédalier, fut posé et relié aux cloches ancrées dans les fenêtres du clocher, cas extrêmement rare et unique en Rhône Alpes. Cet instrument est le cinquième ensemble complet de la fonderie Bollée repéré en France, avec Chalons en Champagne, Chatellerault, Périgueux, Perpignan et la Ferté Macé. En 1990, après un reportage de France 3, il fallut se rendre à l'évidence, le carillon était injouable. Son classement permettra de financer sa restauration qui fut effectuée par la Société S.A.E. d'Annecy. Ce fut Jean-Bernard Lemoine, carillonneur d'Annecy, Lyon et Miribel qui l'inaugura en 1994. Il faut rappeler que les abbés Combalot et Guillot furent notamment les carillonneurs de Châtenay. Tessiture : Sol 3 à Sol 5 avec quelques altérations, non intégralement chromatique.