Megeve_clocherEglise paroissiale
10 cloches
carillon manuel + ritournelles automatiques

Un carillon unique : le seul à posséder 4 modes de fonctionnement :
* un vieux clavier rustique de 1886,
* une commande électrique depuis la sacristie,
* une autre commande électrique par " boutons de sonnette " au clocher,
* une ritournelle automatique.
Megeve_vieux_20clavierL'instrument est composé de cloches de diverses origines dont : la plus ancienne (Livremont–1783), des Paccard Fils & Frèrejean de 1825, des G & F Paccard de 1886, une Paccard de 1823. Il faut signaler qu'Antoine Paccard, qui avait vendu son atelier de Quintal (74), à ses fils Claude et Jean-Pierre, alla travailler chez le fondeur Lyonnais Frèrejean. Pendant la Révolution Française, Frèrejean fabriqua en 1793 une centaine de canons. Ce fut Antoine Paccard qui lança la fabrique des cloches chez ce fondeur. S'agissant d'un carillon lourd, les promeneurs l'entendent de fort loin ce qui est bien agréable. C'était d'ailleurs aussi le cas en 1791 puisque le Curé de l'époque, l'Abbé Berthet, écrivait " nous avons en ce jour le plus beau carillon de Savoie. On y joue bien des airs très distingués et cela sans peine, puisque c'est par le moyen de touches qu'un enfant peut les mouvoir. Mais c'est une mélodie vraiment touchante de les entendre à la volée ". Cet instrument est joué de temps à autre par le carillonneur local. Tessiture : La dièse 2 à Ré dièse 4.