magalasEspace Vin et Campanes
40 cloches
carillon manuel

Carillon historique : il fut en fait le prototype des claviers de carillon dans le monde. Un riche flamand, Monsieur Jan DONNES, qui habitait à Kapelle-op-Den-Bos dans la banlieue de Malines (Belgique), se passionna dès 1924 pour les carillons. Il entra comme élève à l'école Royale Belge de Carillon dirigée par Jef DENYN, interprète et remarquable compositeur.. Il terminera ses études en 1926 et immédiatement commanda au fondeur tournaisien Michiels Jr. un carillon sous les directives éclairées de son maître Jed DENYN. C'est ainsi que naîtra le "carillon Donnes" qui porte le nom de son ancien propriétaire. Ce carillon fut exposé à lors d’un salon des Métiers d'Art à Malines, avant d'être installé dans la demeure de Monsieur Jan DONNES. Au décès de ce dernier, le carillon fut démonté et séjourna longtemps chez son fils à Keerbergen. En 1992, François GRANIER, dernier fondeur de cloches du sud de la France, en fit l'acquisition avant de le vendre à la ville de Magalas en 1996. Depuis il est exposé au Musée Campanaire de Magalas, à l'Espace " Vins et Campanes" dont il est devenu la pièce maîtresse. Il a été restauré en 1998 par la maison SAE d'Annecy, et inauguré le 22 juillet par les carillonneurs Trevor Workman de Birmingham et Jean-Bernard Lemoine, d'Annecy. En 1999, un jumelage symbolique eut lieu entre Kaunas, seconde ville de Lituanie, qui possède un carillon de même facture et de 1937, en présence de S.E. Ricardas Backis, ambassadeur de Lituanie en France et du carillonneur de Kaunas, Raimundas Eimontas qui composera à cette occasion une pièce pour carillon intitulée "Magalas Suite".