Collégiale Notre-Dame
8 cloches - 703 kg
Instrument classé au titre des Monuments Historiques
carillon muet

Témoin historique des carillons dans les Flandres, le carillon de Cassel est demeuré à l'état de " voorslag ", contrairement aux autres carillons de la région. Tout au plus, au début du XVIIIe siècle, passe-t-on de 4 à 8 cloches, à moins que l'on ne se soit contenté d'en refondre 4 sur les 8...  Cet état de fait est d'autant plus étonnant qu'à la même époque, les cités des environs avaient déjà troqué leurs jeux d'une dizaine de cloches contre des ensembles plus importants et possédaient des carillons de deux à trois octaves. La ville de Cassel ne possédant pas de beffroi, son carillon sera suspendu dans la tour de la collégiale Notre-Dame. Leur vocation civile est attestée par l'inscription qui figure sur la robe des quatre cloches anciennes :

NOVS FICT GEORGE ET IEAN HEVWIN POVR
LA VILLE DE CASSEL EN LAN 1592

L'ensemble campanaire de Cassel est d'autant plus intéressant que la partie mécanique du voorslag, encore en fonction jusque vers la fin des années 1950, existe encore. C'est une sorte de grande cage de fer forgé mesurant un mètre vingt de côté et divisée en quatre compartiments correspondant à la mécanique de l'horloge, la sonnerie des heures, la sonnerie des demi-heures et la sonnerie des ritournelles du carillon. L'ensemble, classé au titre des monuments historiques, est aujourd'hui entièrement déposé et attend d'être restauré.