Beffroi communal
48 cloches - 4.368 kg
carillon manuel + ritpurnelles automatiques

En 1985, renouant avec les traditions séculaires de la région la commune se dote d'un "beffroi", tour d'une quarantaine de mètres de hauteur d'architecture contemporaine, à parement de brique, intégré à un ensemble de près de cent trente logements et d'une quinzaine de commerces. Le projet prévoit également l'installation d'un carillon, fondu par Pierre Paccardet d'un observatoire astronomique qui coiffe la tour Au moment de la construction déjà, un carillon de 48 cloches est commandé chez Pac-card. Le titulaire Alfred Lesecq, Président de la Guilde des Carillonneurs de France, l'inau-gure à Pâques 1985. La plus grosse des cloches, d'un poids supérieur à 650 kg, "La Paix", s'orne d'une colombe et porte l'inscrip-tion : "Que cette cloche ne soit jamaisfondue en canon"
Le carillon situé sous la coupole de l'observatoire est disposé sur deux beffrois métalliques portés par la maçonnerie et relié au clavier situé à l'étage inférieur par une tringlerie centrale. La plus grosse cloche appelée "La Paix" est ornée d'une colombe et porte l'inscription : « Que cette cloche ne soit jamais fondue en canon ».